C’est une première en France : le parquet de Grenoble lance sa chaîne YouTube

Rédigé le 13/01/2023

Un nouveau Grenoblois arrive sur YouTube.

On connaît tous les youtubeurs grenoblois Mister V ou encore Joyca. Mais dernièrement, Eric Vaillant, le procureur de la République de Grenoble, a décidé de se lancer sur YouTube. Mi-décembre donc, le parquet a créé sa chaîne, une première en France, et publié une vidéo consacrée à la lutte contre les violences sexuelles. Radio ISA a rencontré le procureur de Grenoble.

Vous avez décidé de lancer une chaîne YouTube à la fin de l’année 2022. Comment vous est venue cette idée ?

Ça faisait longtemps que j’y pensais. En réalité, j’ai ce projet en tête depuis quatre ans, mais il m’a fallu convaincre les collègues d’y participer. Je pense que la justice est mal connue, elle est mal enseignée à l’école et elle est complexe. Il faut donc la faire connaître. Je trouvais que le support vidéo était super pour mieux faire connaître la justice.

C’est une première en France. On sait que vous accordez beaucoup d’importance à la communication. C’est donc une suite logique pour vous la création de cette chaîne ?

C’est vrai que je suis plutôt impliqué sur ces sujets. L’idée est d’avoir une base de données, avec des vidéos de qualité, sur des sujets parfois complexes et nous avons justement commencé sur un sujet difficile, celui des violences sexuelles.

Justement, cette première vidéo. Pourquoi avoir choisi ce sujet ?

Il y a une partie de hasard pour être honnête, mais c’est un sujet qui nous a beaucoup occupé ces dernières années avec ma collègue Anna L'Hostis, (substitute du procureur), qui est donc interviewée. Elle est devenue une spécialiste du sujet. Un jour, elle m’a demandé de créer un groupe de travail au sein du parquet sur ce thème des violences sexuelles, pour savoir comment l’on pouvait améliorer notre lutte. Elle m’a fait, avec des collègues, un certain nombre de propositions extrêmement concrètes et je pense que nous avons pris un peu d’avance sur ce sujet.

Quels seront les prochains sujets traités ?

On a un sujet en préparation sur la justice de proximité, c’est-à-dire les délégués du procureur qui vont dans les mairies effectuer les alternatives aux poursuites. J’ai l’ambition d’un sujet sur ce que l’on appelle la régulation carcérale, quelque chose de très, très compliqué. J’aimerais bien parler de ce que l’on appelle le « plaider-coupable » ou la CRPC (Comparution sur Reconnaissance Préalable de Culpabilité). Bref, des idées, j’en ai plein !

Comment on réalise et monte une vidéo lorsque l’on est procureur de la République ?

Avec les moyens du bord ! J’ai la chance d’avoir un chef de cabinet qui est jeune est dégourdi et c’est lui qui s’en occupe avec son téléphone, un ou deux logiciels gratuits de montage vidéo. Depuis que nous avons annoncé le lancement de cette chaîne, nous avons été contactés par des professionnels qui nous disent que nous pouvons améliorer deux, trois choses dans notre travail et ils sont prêts à nous donner des conseils.

Est-ce que votre initiative a donné des idées à certains de vos confrères ?

Je ne sais pas, j’imagine que oui ! J’ai reçu beaucoup d’avis favorables de collègues sur Twitter. Il faut savoir quand même que des vidéos sur le thème de la justice, on en trouve ailleurs. Ici, elles concernent la justice de Grenoble, même si certains sujets peuvent dépasser notre territoire. On peut encore augmenter cette offre, il y a un réel intérêt pour le public. 

Par Baptiste Berthelin