Viol en réunion : cinq ex-rugbymen grenoblois renvoyés aux assises

Rédigé le 22/09/2022

Une affaire qui remonte au mois de mars 2017.

Nouveau rebondissement dans ce feuilleton judiciaire. La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Bordeaux a finalement ordonné ce matin, jeudi 22 septembre, le renvoi de cinq ex-rugbymen du FCG – aujourd’hui toujours en activité dans d’autre clubs – devant la cour d’assises.

L'irlandais Denis Coulson, le Néo-Zélandais Rory Grice et le Français Loïck Jammes sont mis en cause pour « viol en réunion ». Dans la nuit du 11 au 12 mars, après une défaite des Grenoblois contre l’Union Bordeaux-Bègles, les rugbymen auraient participé à une soirée étudiante très alcoolisé et auraient ramené une jeune femme de 21 à leur hôtel. Celle-ci, qui avait un taux d’alcool entre deux et trois grammes par litre de sang à ce moment-là, affirme avoir été violé par les trois hommes.

Le Néo-Zélandais Dylan Hayes et l’Irlandais Chris Farrell sont eux soupçonnés de « non-empêchement d'un crime ».

Ce renvoi devant la cour d’assises ne veut pas pour autant dire que le procès va avoir lieu dans l’immédiat. Les cinq rugbymen peuvent encore se pourvoir en cassation. Me Denis Dreyfus, l’avocat de Loïck Jammes, a déjà annoncé l’intention de son client de se pourvoir en cassation

Par Thomas Bantchik